|  

Publié le 16 juillet 2021

Innovation d’Enedis en Lorraine : Linky insuffle une énergie nouvelle…

La transition écologique… ce n’est pas que du vent. Éoliennes, mais aussi panneaux solaires, se multiplient dans la verte Lorraine, bientôt 100% Linky. Le passage au compteur communicant a donné un nouveau souffle aux énergies renouvelables. Ici, on n’en parle plus… on agit !

En Lorraine, près des 80 % des clients d’Enedis sont équipés de Linky, et bénéficient des nouveaux services associés (voir encadré chiffres). La crise sanitaire du Covid-19 a mis en lumière tout l’intérêt pratique pour les clients de ce nouveau compteur, qui permet d’effectuer la relève et les interventions courantes à distance, sans dérangement et avec des délais réduits. “Durant le 1er confinement, alors que l’électricité était plus que jamais un bien indispensable, près de 3 000 diagnostics de pannes et 20 400 interventions ont pu être réalisés sans déplacer personne ! On a pu dépanner au plus vite nos clients, avec une meilleure efficacité grâce à la précision du diagnostic et de la localisation… tout en préservant leur santé et celle de nos techniciens”, se félicite Jean-Marc Baizé, directeur régional Enedis.

Un grand pas vers la transition

Jean-Marc Baizé, directeur régional d’Enedis en Lorraine

“Non seulement Linky assure de nouveaux services à nos clients, mais il permet de faire un grand pas vers la transition écologique”, souligne Jean-Marc Baizé. Son impact est mesurable concrètement par chaque usager, comme l’ont constaté les foyers engagés dans le défi « Familles à énergie positive », relayé par l’ALEC (Agence Locale de L’Energie et du Climat) du Grand Nancy ou des Vosges : ils ont pu réaliser 12% d’économie en moyenne. Sous forme ludique, ce type d’animation revêt une réelle vocation pédagogique qui convainc chacun des économies réalisables sur la facture et du bienfait pour l’environnement.
Mais encore mieux qu’une animation, une application imaginée par le SDE 54 (Syndicat Départemental d’Électricité de Meurthe-et-Moselle) qui regroupe 570 communes et près de 500 000 habitants du département de Meurthe-etMoselle, élargit le cercle des convaincus ! Enedis, via une interface informatique, met à disposition du SDE 54 les données énergétiques des clients ayant donné leur accord, qui pourront retrouver celles-ci sur l’appli Sde-Link* (en accès libre, à condition bien sûr d’avoir un compteur Linky et un espace client sur le site d’Enedis).

Nous sommes plus efficaces avec Linky

“Tous nos usagers peuvent ainsi visualiser et mieux comprendre leur consommation, ou même leur production via des panneaux solaires par exemple”, explique Stéphane Cunat, directeur du SDE54. “Ils peuvent contrôler leur consommation journalière, mensuelle ou annuelle, les courbes de charge et la puissance consommée chaque demi-heure, faire des comparaisons avec l’abonnement souscrit. L’application est encore dans sa première version, développée avec la sphère universitaire. Nous espérons ainsi encourager tous les consommateurs d’énergie à consulter leur profil d’usager plus souvent, pour mieux maîtriser leurs usages !”

Un seul compteur pour auto-consommer

La maîtrise d’énergie passe aussi par les collectivités : “Les données que nous leur fournissons peuvent leur permettre d’éclairer leurs décisions d’investissement, leurs projets de rénovation énergétique des bâtiments communaux, et d’optimiser les coûts de fonctionnement de l’éclairage public”, résume le directeur régional d’Enedis. C’est particulièrement pertinent dans le cadre du plan de relance et de la rénovation énergétique des bâtiments. Dans le même sens, Linky facilite aussi les projets, de plus en plus nombreux, d’autoconsommation. “Il mesure aussi bien l’électricité consommée que celle produite : plus besoin, comme c’était le cas auparavant, de s’équiper d’un deuxième compteur ! Cela représente une baisse de 600 € TTC en moyenne sur le coût de raccordement pour le client”, précise Jean-Marc Baizé.

En Lorraine 80% des clients Enedis sont équipés de Linky

En fournissant les données précises de chaque point d’injection et de consommation, Linky s’avère en outre indispensable pour mettre en place des équipements partagés par toute une commune, et répartir la production entre chaque consommateur. “On est passé entièrement à Linky, depuis deux ans, et c’est plus facile quand on vise à produire localement tout ce qu’on consomme”, confirme Jean-Pierre Jacque, maire de la petite commune de Longuyon (Meurthe-et-Moselle).
La ville, qui compte 5 400 habitants, est soucieuse de faire des économies, et avec le partenariat d’Enedis, prévoit d’installer sa “mini-centrale” photo- voltaïque sur le toit des bâtiments communaux, d’ici à la fin 2021. “On a un vaste plan d’économies d’énergie, nous avons déjà mis en place un projet de biomasse qui chauffe l’eau de la piscine et la salle des sports. En voyant nos toitures vides, je me suis dit que ce serait une bonne idée d’y installer des panneaux ! Enedis m’a confirmé que c’était possible d’alimenter ainsi tous les édifices publics de la ville !” explique Jean-Pierre Jacque. “On est au début de notre projet, avec un investissement estimé à 60 000 euros pour l’instant, et Enedis nous est d’un grand secours grâce à son accompagnement.”

Du soleil et du vent

En Lorraine, 2 400 autoconsommateurs sont déjà comptabilisés, et la région compte 16 500 producteurs d’énergies renouvelables, soit une puissance installée de 1 360 MW : l’équivalent d’un réacteur nucléaire ! Ce qui passe par le solaire… mais aussi par le vent.
Ainsi, les 15 000 habitants de la Terre Lorraine de Longuyonnais, communauté de communes dont fait partie Longuyon, bénéficient de l’énergie produite par 29 éoliennes : “Nous prévoyons de densifier encore le parc, avec une dizaine en plus ; c’est le plus grand de la région, et cela représente un retour sur investissement très intéressant. Nous recevons, grâce à ces éoliennes, 280 000 euros annuels, et cela devrait encore augmenter !” se félicite le maire de Longuyon. “Nous sommes au cœur de la transition écologique”, estime le directeur régional d’Enedis. Dans les territoires ruraux, mais aussi dans les villes, avec le développement de la mobilité électrique : “C’est aussi une réalité en Lorraine, avec 7 700 véhicules électriques ou hybrides immatriculés en Lorraine, et près de 800 points de recharge installés sur le domaine public, raccordés eux aussi au réseau de distribution d’électricité !” remarque JeanMarc Baizé, qui conclut : “La transition énergétique est bien engagée depuis des années, avec 95% des énergies renouvelables raccordées au réseau de distribution d’électricité. Qui dit transition, dit actions qui s’inscrivent dans un temps long. Il y a encore du chemin à parcourir, des projets innovants à rendre concrets, des services à inventer. Linky va permettre l’accélération de toutes ces mutations !”

* https://www.sde54.fr/fr/sde-link.html


Print Friendly, PDF & Email