|  

Publié le 15 juillet 2021

Innovation d’Enedis en Champagne-Ardenne : Linky fait souffler un vent nouveau

En Champagne-Ardenne, où l’énergie éolienne a le vent en poupe, le nouveau compteur communicant est un précieux allié pour aider à son développement, comme à celui des véhicules électriques. Il le prouve, en mettant en avant ses atouts dans des actions qui emportent l’adhésion.

Sur le site de Faux-Fresnay, dans la Marne la mise en tension de ce qui deviendra le plus important site de postes sources* en France (quatre en même temps)est prévue en juillet 2021. Une première qui répond à un challenge inédit : faire face à l’arrivée de 400 MW de production d’énergie renouvelable, issue des 150 éoliennes qui vont fournir en électricité plus de 300 000 personnes. Le déploiement bien avancé de Linky dans la région, où plus de 625 000** compteurs communicants ont été installés (soit 78 % du total) permet d’accompagner cette évolution. “C’est la première brique du réseau électrique intelligent (ou smart-grid) et un atout pour l’accompagnement dans la transition écologique”, confirme Olivier de La Chapelle, directeur régional d’Enedis pour la Champagne-Ardenne. “Il facilite le développement des énergies renouvelables en permettant d’avoir un seul point de comptage pour la consommation et la production, et contribue ainsi à l’ambition de la Champagne-Ardenne, deuxième territoire producteur d’énergie éolienne en France avec 1900 MW de puissance raccordée !”

Le confinement, un vrai révélateur

La crise sanitaire a d’ailleurs été une autre occasion de démontrer les avantages du compteur communicant Linky, de façon très concrète. “Il a été un réel allié pour servir nos clients pendant la phase de confinement, en permettant de réaliser des interventions à distance : près de 61 500 pendant cette période, qu’il s’agisse de mise en service, changement de puissance ou dépannage”, constate Olivier de La Chapelle. “Soit plus de 1 000 télé-opérations par jour et une relève réelle assurée pour nos clients professionnels, ce qui est un gain estimable pour leur trésorerie.
A plus grande échelle, c’est grâce à de nouvelles applications comme M2CONSER, testée actuellement à Reims en partenariat avec Enedis, que Linky peut faire baisser la facture d’énergie de toute une ville en l’aidant à mieux maîtriser la consommation des bâtiments publics. Totalement novatrice, mais aussi totalement locale, cette application a été conçue par un élève ingénieur en troisième année de l’école d’ingénieurs du CESI, partenaire d’Enedis sur cette action. “Grâce à Linky, dont Reims est la première ville du Grand Est à s’être totalement dotée, et à cette application, on peut ainsi vérifier la courbe de charge, jour par jour et en temps réel, de la consommation sur l’ensemble des bâtiments (administratifs, écoles…) et intervenir rapidement si une anomalie est détectée”, précise Frédéric Lajoux, Directeur territorial d’Enedis dans la Marne. “Cette action s’inscrit dans le cadre d’une volonté de maîtrise, mais aussi de qualité de l’éclairage public”, précise-t-il. Une démarche qualitative qui accompagne partout le déploiement de Linky, comme le souligne Olivier de La Chapelle, Directeur régional d’Enedis : “Grâce à l’analyse des courbes de charge, nous sommes en mesure d’identifier des zones où la qualité de fourniture n’est pas parfaite, de trouver des solutions d’optimisation plutôt que de renforcement de réseau. Linky permet aussi d’éviter les surtensions et d’engager les dépannages bien plus rapidement, limitant la gêne pour nos clients.”

Un challenge en forme de défi

Des atouts qui contribuent à convaincre des bénéfices utilisateurs. Des atouts que certaines communes rurales ont su mettre en avant de façon aussi pratique que ludique. Le “challenge citoyen” de Fontaine, en mai 2019, a convaincu les habitants et leur maire. Pascal Lemoine, premier élu de ce village aubois de 260 habitants, a en effet accepté de mettre ses administrés au défi dans une course à la réduction des consommations. “Bien que sceptique au départ, j’ai demandé à me laisser convaincre mais le compteur Linky nous a fourni des preuves qui démontrent son efficacité !”
Les 27 participants ont tous créé leur compte client sur Enedis.fr, pour suivre chaque mois l’évolution de leur courbe de consommation, laquelle a effectivement baissé. D’importantes économies ont aussi été faites sur le volet abonnement, chacun ayant pu vérifier si la puissance souscrite était bien adaptée à ses usages, et en changer au besoin. Nathalie Goullin, Directrice territoriale d’Enedis dans l’Aube, explique : “Nos équipes se rendaient une fois par mois sur place, pour donner des conseils, des infos sur les meilleurs moyens de faire baisser leurs factures. Des caméras thermiques ont même été installées chez les “challengers”, pour détecter les éventuelles déperditions de chaleur et les besoins en rénovation énergétique”. Résultat : quelque 1 200 euros d’économies !
En recevant d’Enedis le chèque de ce montant, qui participera aux travaux de réfection de l’Eglise, Pascal Lemoine s’est félicité : “Linky a démontré une utilité, comme outil pédagogique, que je ne soupçonnais pas. Il nous permet de contrôler nos consommations et d’avoir un excellent suivi !” Le challenge est donc gagnant pour tous !

*Un poste source transforme l’électricité à un niveau de tension adapté aux besoins des utilisateurs.
Il constitue un nœud essentiel du système électrique qui irrigue et relie les territoires entre eux.

** Chiffre à fin octobre 2020.

Print Friendly, PDF & Email