|  

Publié le 13 décembre 2022

Saint-Malo : faire de la Route du Rhum un événement décarboné

Dans le cadre de sa campagne média sur la Nouvelle France électrique, Enedis met en avant les solutions mises en place par six collectivités ou associations. David Richard, adjoint à la directrice territoriale d’Ille-et-Vilaine et interlocuteur Enedis de la ville de Saint-Malo, détaille les moyens mis en œuvre à l’occasion de la Route du Rhum.

Quels étaient les demandes de la ville de Saint-Malo pour cette édition 2022 de la Route du Rhum ?

David Richard. Avec une augmentation de 25% du nombre de bateaux en compétition et de 15% de la surface du village, les besoins en électricité de cette édition étaient plus importants. La ville a donc souhaité accompagner cette évolution mais en limitant les émissions de carbone, notamment en se passant de groupes électrogènes.

Quelles sont les solutions apportées par Enedis ?

D.R. Nous avons d’abord adapté la capacité du réseau à la puissance demandée en créant un nouveau poste de transformation électrique et en renforçant deux ouvrages existants.

La ville a souhaité faire plus grand mais en faisant plus sobre, notamment en se passant de groupes électrogènes

Nous avons également monitoré les postes pour mesurer au plus juste la puissance utile de chacun d’eux. Enfin, nous avons installé 17 points de branchements supplémentaires afin de pouvoir répondre aux besoins des installations éphémères. Toutes ces mesures ont permis de raccorder à 100% l’événement au réseau et donc de se passer de générateurs électriques.

Print Friendly, PDF & Email